Publié par Laisser un commentaire

Petit Futé : le Nouveau City-Guide Mulhouse Sud-Alsace 2020 est arrivé

Mulhouse Sud-Alsace Bâle Fribourg : ce titre un peu dense reflète bien l’originalité de Mulhouse est de sa région, tout au Sud de l’Alsace et tout près de la Suisse et de l’Allemagne. Avec de bonnes adresses dans les trois pays !

Le petit Futé 2020 du Sud-Alsace est la seconde édition de guides d’un type nouveau : les « city-guides », qui relèvent davantage du magazine local que du guide touristique habituel. Ces Petits Futés sont utiles aussi bien au public régional qu’aux touristes ou professionnels de passage en Sud-Alsace. Bien illustré, avec de nombreux articles, cette édition transfrontalière incite à la découverte de lieux culturels ou restaurants (notamment les « coups de coeur »), auxquels on ne pense pas forcément.

Cinq personnalités mulhousiennes

Ces personnalités « coup de cœur » font partie de celles qui font rayonner Mulhouse. Il s’agit de Martine Zussy ( Motoco ), Brice Lefaux ( parc zoologique et botanique zoo), Dominique Schoenig (artiste), Arnaud Merklé (badminton) et Marie-Claire Vitoux (historienne). Faisant une belle part à la diversité de l’offre dans tous les domaines, ce city-guide est le reflet de la ville de Mulhouse, pluri-culturelle, originale et conviviale.

LIRE Petit Futé 2020, Mulhouse, Sud-Alsace, Bâle-Freiburg, 200 pages 
5,95 € (3,99 € en version numérique). Site internet : www.petitfute.com

Publié par Laisser un commentaire

CES GENS QUI PASSENT À MULHOUSE

Comme je l’ai écrit en édito d’un récent édito du Périscope, Mulhouse doit son attractivité essentiellement à son excellente position géographique. J’ajouterai ici que ses visiteurs de courte durée y séjournent pour des raisons extrêmement variées, parfois improbables ! 

Mulhouse, banlieue pas chère de… Zürich

Vous douteriez-vous que des professionnels peuvent choisir Mulhouse comme point de départ pour aller travailler à… Zürich ? Eh bien, figurez-vous qu’en deux ans, j’ai eu trois fois le cas de cadres ou d’artisans étrangers qui préfèrent loger à Mulhouse et faire le trajet deux fois par jour, plutôt que de s’offrir un séjour onéreux en Suisse. Ceci dit, il faut être motivé pour faire 240 km par jour sur une autoroute pénible (c’est drôle, les 240 km aller-retour à Strasbourg paraissent moins longs). En tout cas voici de quoi donner des idées de promo aux hôteliers mulhousiens. Continuer la lecture de CES GENS QUI PASSENT À MULHOUSE